Quels conseils pour prendre soin de votre chat senior?

Chat senior

Grandes nouvelles pour les propriétaires d’animaux: Nos chiens et chats vivent plus longtemps que jamais auparavant. Comme les humains, les animaux de compagnie ont des besoins qui évoluent avec l’âge. Voici quelques conseils simples que vous pouvez faire pour aider votre animal de compagnie senior à rester en bonne santé et heureux le plus longtemps possible.

La longévité du chat est supérieure à celle du chien, et il n’est pas rare de voir ce petit félin atteindre l’âge de dix-huit ou vingt ans, voire même plus. Néanmoins, ce n’est une surprise pour personne de dire qu’un chat senior a des besoins qui sont différents de ceux du jeune chat. Mais comment reconnaissez-vous quand votre chat est un senior ? Que pouvez-vous faire pour maintenir votre chat senior en bonne santé?

Les signes de vieillissement chez le chat sont, en outre, beaucoup plus discrets que chez le chien. Mais, comme pour ce dernier, la diététique s’avère la meilleure des préventions.

Quand votre chat devient-il senior?

Bien que chaque animal est différent, il y a des signes généraux qui déterminent quand il devient senior. Les chats sont à considérer comme mature de 7 à 10 ans, senior de 11 à 14 ans et vieillard au delà de 15 ans.

A l’aide du tableau ci-dessous, vous pouvez calculer l’âge de votre chat en âge humain.

Conversion âge du chat en âhe humain

 Les signes à détecter

Si le chat n’est atteint d’aucune maladie, son poil reste brillant, son allure souple et son œil vif. Les notions de jeu, de guet et de chasse demeurent présentes tant que l’animal reste en bonne santé. Certains signes montrent cependant que le chat commence à décliner à partir de dix ans.

En voici quelques exemples:
  • Il perd sa souplesse,
  • Ses périodes de sommeil s’allongent,
  • Son pelage se ternit et devient plus clairsemé sur les tempes,
  • Ses griffes s’allongent, inutiles,
  • Atteint par des rhumatismes, l’animal se met à boiter,
  • Il dort davantage, recherche la chaleur, prend de l’embonpoint ou au contraire, maigrit.
  • Ses yeux s’opacifient (il s’agit plus souvent d’une sclérose du cristallin que d’une cataracte, moins fréquent que chez le chien).
  • Sa dentition s’entarte ou ses dents se déchaussent et peuvent même finir par tomber. L’haleine devient souvent nauséabonde. Le détartrage peut limiter ces inconvénients. 
en bref

Contrairement aux chiens, les chats sont rarement des tousseurs chroniques, et les affections cardiaques se manifestent surtout par des signes généraux comme l’abattement, le manque d’appétit et les signes respiratoires comme des difficultés à respirer (appelées dyspnée).

De l’arthrose peut apparaître, visible par une raideur dans la démarche, des douleurs ou des boitements. Le système digestif, corrélativement aux problèmes rénaux, se dérègle: les vomissements se font plus fréquents, la diarrhée devient chronique. Il faut également mentionner les cancers, qui peuvent atteindre de nombreux organes (foie, intestin, …), et évoluer très insidieusement avant l’apparition des premiers signes

L’organe le plus menacé chez le chat est sans aucun doute le rein, dont le fonctionnement est altéré à la suite de lésions irréversibles (néphrite). Les symptômes peuvent être difficiles à discerner pendant plusieurs mois, ou mis sur le compte de l’âge par un maître non averti. Le chat dort plus, se met à boire beaucoup et donc à aller plus souvent à sa litière, ce qui est dû à la perte de sa faculté à concentrer les urines.

Le système digestif, corrélativement aux problèmes rénaux, se dérègle: les vomissements se font plus fréquents, la diarrhée devient chronique. Il faut également mentionner les cancers, qui peuvent atteindre de nombreux organes (foie, intestin, …), et évoluer très insidieusement avant l’apparition des premiers signes.

Les soins et astuces pour l’aider à vieillir en douceur

Une bonne hygiène de vie et quelques précautions aideront votre chat à vieillir en douceur.

Voici 13 astuces et « soins de jouvence » qui vous permettra de garder votre animal de compagnie senior en bonne santé et heureux plus longtemps.

1.Programmez une visite annuelle chez le vétérinaire

Check-up du chat chez le vétérinaire

Une consultation annuelle chez le vétérinaire permettra d’évaluer son état de santé général et de déceler diabète, insuffisance rénale, affection de la peau, anémie, etc. Un check tous les ans est conseillé aux chats seniors.

Rappelez-vous qu’il est plus économique d’être dans le préventif que de traiter la maladie.

2. Demandez d’évaluer sa condition physique à chaque visite chez le vétérinaire.

Surveillez donc son poids. Ne laissez pas votre chat devenir obèse, ce qui le menace s’il réduit son activité et lui fait courir un risque de diabète. De plus, l’arthrite le fera davantage souffrir si ses articulations supportent davantage de poids.

Demander une évaluation complète lors d’une visite chez le vétérinaire. Cette évaluation est cruciale pour sa longévité. Profitez-en pour lui demander de vous montrer comment l’évaluer pour le faire vous-même à la maison.

Quand à un changement de régime alimentaire, à moins que le vétérinaire le recommande pour raisons médicales, il n’est pas nécessaire de donner à l’animal des aliments spécifiques pour chats âgés. En effet, ces aliments, contenant en général moins de protéines et plus de fibres, ne sont pas adaptés à ses besoins primaires. Si le chat a du mal à manger, cela peut être lié à des problèmes dentaires. Il convient donc de vérifier avant de changer de type d’aliments (Voir point 12).

Pour faire le bon choix de croquettes, sachez lire les étiquettes. Pour en savoir plus, lisez l’article « les 7 règles d’or pour choisir les meilleures croquettes pour son chat« .

3. Choisissez le bon régime alimentaire pour l’aider à maintenir son poids idéal.

Nourrissez votre chat avec un régime alimentaire adéquat et sachez que de petits repas échelonnés tout au long de la journée seront plus faciles à digérer. En effet, en vieillissant, votre chat a moins d’activités et il a donc besoin de moins de calories. L’obésité chez le chat aura une incidence directe sur sa santé à long terme comme le diabète, des trouble de fonctionnement du foie, des problèmes de peau, … voire même le cancer.

Evitez un régime vegan ou végétarien car le chat est un carnivore strict. Son régime alimentaire doit être adapté à son âge et à son style de vie. Il doit être correctement nourri avec des aliments répondant à son besoin.

Adaptez le régime alimentaire de votre chat à son état de santé:

-Par exemple, les régimes plus bas en sodium sont parfois préconisés pour des chats avec une maladie cardiaque, tandis que l’on préconise des régimes qui aident à contrôler le phosphore, le calcium aux chats avec des maladies de reins. Votre vétérinaire peut vous aider à choisir la meilleure nourriture basé sur la situation individuelle de votre chat.

-Si votre chat présente des problèmes d’hyperthyroïdie, demandez conseil à votre vétérinaire pour disposer de régimes spéciaux. Les régimes avec des niveaux limités d’iode sont maintenant disponibles. Cependant, il est important que les chats avec un fonctionnement normal de la thyroïde ne consomment pas ces régimes.

4. Protégez-le des parasites, contre lesquels sa résistance s’est amoindrie.

5. Evitez-lui les courants d’air et faites-le dormir dans un lieu sec et chaud.

Les courants d’air, les sols froids et les garages non chauffés peuvent aggraver les douleurs d’un chat. De plus, un chat âgé résiste moins bien au froid. Si le chat dort sur une serviette posée par terre, doublez-la d’un matelas isotherme.

6. Brossez-le souvent, même s’il a le poil court.

Il est important de le brosser régulièrement car en vieillissant, il fait de moins en moins sa toilette de lui-même. Brossez-le régulièrement pour entretenir son pelage. Le massage ainsi effectué lui seras agréable.

Brossage du chat

7. Nettoyez-lui les yeux, le nez et les oreilles. Ne le laissez pas avec le tour de l’anus souillé.

Pour bien nettoyer les oreilles de votre chat, consultez la fiche en cliquant sur le lien.

8. Parlez-lui, caressez-le, encouragez-le à faire de l’exercice en jouant, sans excès.

Le chat âgé reste volontiers à l’écart. Parlez-lui et caressez-le. Le contact physique est plus important que jamais. Le massage thérapeutique est très agréable et très bénéfique pour l’animal souffrant de douleurs chroniques. Chaque moment avec l’animal est précieux et l’augmentation des contacts renforcera votre lien de façon incommensurable. Maximisez chaque occasion pour lier un contact entre votre animal de compagnie et vous.

L’exercice l’aidera également à le maintenir en bonne condition physique.

9. Adaptez votre logement à son état de mobilité.

Observez votre maison et voyez ce qui convient de changer. Par exemple, assurez vous que sa litière reste accessible. Adaptez éventuellement le bac avec des bords bas pour lui faciliter l’accès dans et hors de la litière. Ajoutez éventuellement des caisses supplémentaires pour qu’il n’ait pas à aller loin. Il en faut au moins une par étage. En effet, un chat âgé peut ne plus aussi bien contrôler sa vessie, surtout s’il souffre de diabète ou de problème rénaux.

Fournissez des zones de repos plus confortable avec des couvertures ou des serviettes.

Chat senior

Vérifier que la nourriture et l’eau restent facilement accessibles. Rapprochez éventuellement ses bols de l’endroit où il dort. Ne forcez pas votre chat senior arthritique à aller en haut et en bas de l’escalier manger, boire ou utiliser le bac à litière.

Pour lui permettre d’accéder aux endroits élevés qu’il aime, disposez d’un arbre à chat à paliers multiples qui lui permettra de faire plusieurs sauts. S’il a du mal à simplement monter sur une chaise, placez une rampe devant que vous pouvez fabriquer vous-même ou acheter.

10. Enrichissez son environnement.

L’enrichissement environnemental est important pour les chats de tout âge et ne devrait pas être abandonné pour les chats seniors. Des jouets interactifs, des énigmes alimentaires (particulièrement pour des chats en surpoids), l’accès au plein air de manière même surveillée à l’aide d’une longe ou la marche à pied en laisse peuvent aider à continuer à stimuler les chats seniors. Cela les aidera aussi à brûler les calories en excès et  à garder les muscles et les articulations en bonne santé.

N’oubliez pas l’herbe à chat parce que l’animal a vieilli. C’est un fête! (pour en savoir plus, cliquez sur le lien)

11. Privilégiez sa sécurité!

Des chats seniors peuvent manifester une perte de vue et/ou d’audition. Si c’est le cas, vous devez adapter son environnement pour sa sécurité. Par exemple, enlevez les objets dangereux de son chemin et créez un espace sûr pour votre animal de compagnie quand vous ne pouvez pas le surveiller.

Evitez-lui également des bagarres avec les chats et les chiens du voisinage. Ses réflexes étant moins bons, il risque de sérieux problèmes dans des rixes hasardeuses.

12. Prenez soin de l’hygiène de sa bouche

Chat et brossage de dents

Les soins dentaires sont aussi importants pour votre animal de compagnie que pour vous. Brossez ses dents peut sembler une mauvaise idée mais il l’aidera à garder sa dentition en bonne santé. Les problèmes dentaires peuvent rendre douloureuse l’ingestion de nourriture, et l’animal peut même complétement cesser de s’alimenter. Idéalement, habituez donc votre chat par le jeu au brossage de dents dès son plus jeune âge.

Si vous n’arrivez pas  à lui brosser les dents, la première étape est un examen vétérinaire et un nettoyage régulier chez un professionnel. Cela l’aidera à garder des dents propres et saines. Puis, vérifiez régulièrement l’état de la dentition de votre chat en retroussant sa lèvre supérieure.

13. En vieillissant, il supportera moins bien les changements.

Si vous devez vous absenter quelques jours, laissez-le à la maison et confiez ses soins à une personne sûre qui viendra à domicile, plutôt que de le mettre en pension.

Le check-up pour le chat sénior

Des contrôles réguliers sont essentiels pour la santé de votre animal de compagnie. Ces contrôles deviennent encore plus importants avec l’âge. Des maladies liées à l’âge peuvent être subtiles et il est facile de passer à côté des symptômes. Par des examens réguliers et des analyses de sang, votre vétérinaire peut ainsi établir un diagnostic de l’état de santé pour votre animal. Ceci aidera à vous alerter quand quelque chose se dégrade. Si vous remarquez des changements dans le comportement de votre animal, dans l’appétit, voire même au niveau de l’énergie générale, réalisez un check-up auprès de votre vétérinaire.

Un check-up comporte plusieurs types d’examens:
  • L’état général et le comportement.
  • Mise en œuvre d’une analyse de sang pour aller plus loin.
  • La prise de sang renseigne sur le fonctionnement du foie et surtout du rein. Il est donc essentiel de vérifier que cet organe remplit correctement sa fonction épuratrice.
  • Radiographie ou échographie et électrocardiographie.

–    L’électrocardiogramme précisera si la pompe cardiaque se fatigue ou non. A la suite des ces examens poussés qui ne coutent pas une fortune, le vétérinaire vous prodiguera des conseils de diététique, d’hygiène, de comportement, voire quelques médicaments qui permettront à votre chat de mieux vieillir et de retarder le plus possible l’apparition des symptômes désagréables.

 –    La radiographie renseigne sur l’état du poumon, du cœur et des os. Grâce à elle, on peut détecter:

→Le début d’une bronchite chronique,

→La dilation cardiaque, signe avant-coureur des insuffisances cardio-vasculaires,

→Les arthroses portant essentiellement sur la colonne vertébrale.

Si vous avez aimé cet article, mettez un cœur et partagez-le. Pour une vie harmonieuse avec votre chat, téléchargez gratuitement mon ebook.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *