Les 6 idées reçues sur les chats: le vrai du faux

Les 5 fausses idées sur les chats

N’avez-vous pas un jour entendus des affirmations sur les chats comme par exemple : les chats étouffent les bébés ; si vous êtes enceintes, débarrassez-vous de votre chat ; les bacs à litière sentent toujours mauvais ; les chats abîment les meubles, les chats sont voleurs…. Rumeurs, insinuations et mensonges, démêlons le vrai du faux

Si tout était vrai, personne ne voudrait d’un chat ! Malheureusement, ce genre d’informations, non seulement fausse mais encore injuste, continue d’être véhiculé.

Résultats : de nombreuses personnes qui auraient pu avoir des chats s’en détournent par crainte. Et, les chats accusés de crime dont ils sont innocents, souffrent.

Examinons donc ensemble de plus près, quelques unes des idées fausses les plus répandues ; vous pourrez ainsi démêler le vrai du faux et envisager de partager votre vie avec un chat.

Idée reçue n° 1: Les chats seraient distants

Les chats seraient distants. Cela, nous l’avons toutes et tous entendu dire. En fait, si on demandait aux gens de décrire les chats en un mot, celui qui reviendrait le plus serait « Distant ».

Mensonge!

Deux raisons pour lesquelles les chats peuvent sembler distants :

  • D’une part, ce sont des prédateurs conscients de tout ce qui les entourent. En effet, un chat peut rester sur vos genoux et apprécier vos caresses mais à certains moments, il préférera se sentir à l’écart, détendu quoique prêt à l’action au cas où une proie se présenterait.
  • D’autre part, on les compare toujours au chien. Cette comparaison est inappropriée. En effet, les chiens sont des animaux de meute qui chassent en groupe et dont toute la structure sociale est fondée sur l’appartenance à un groupe. Certes, le chat est lui aussi un animal social, mais contrairement au chien, il ne vit pas en groupe et sa structure sociale repose sur le sens du territoire. Que l’on me comprenne bien, je ne veux pas dire que les chats ne peuvent pas cohabiter harmonieusement, mais plutôt que leur but premier n’est pas de créer une meute.

A savoir pour mieux comprendre le comportement de votre chat 

 Par nature, les chats ne sont pas des animaux de contact comme les chiens. En effet, il faut savoir que chez un chat adulte à l’état sauvage, les contacts avec ses congénères se limitent en général à des combats et à des accouplements.

Cela ne signifie pas que votre chat n’apprécie pas les caresses, mais que certains individus ont besoin de plus d’espace personnel que d’autres. Si vous respectez ce besoin, vous gagnerez leur confiance et les mettrez à l’aise. La manière dont ils ont été socialisés dans leur jeune âge et manipulés par des humains joue aussi un rôle déterminant dans l’espace individuel dont adulte, le chat aura besoin. Une grande partie de la personnalité de votre chat en provient, il dépend donc de vous qu’il soit affectueux et sociable ou timide et hostile.

En résumé, cessez de comparer votre chat à un chien et vous remarquerez immédiatement ses caractères uniques et merveilleux.

Idée reçue n° 2: Il est impossible de dresser un chat

Mensonge ou fausse rumeur ! Une fois encore, il convient de cesser de penser « chien » pour penser « chat ». Un dressage par une approche par le renforcement positif est possible. Par exemple, si je veux que mon chat arrête de faire quelque chose, je le dirige vers une nouvelle activité.

Notre approche est « Penser comme un chat ». Pour cela, il faut comprend les raisons de son comportement pour répondre au mieux à ses besoins. Cette technique de dressage est plus facile et plus efficace que de réprimander continuellement l’animal pour des comportements qui lui sont naturels, comme de se faire les griffes.

Oubliez donc toutes vos idées reçues selon lesquelles on ne peut pas dresser un chat. C’est plus facile que vous le croyez. On le verra dans un prochain article. Nous vous donnerons des conseils pour « dresser » votre chat.

Idée reçue n° 3: Les chats sont dangereux pour les femmes enceintes


les 6 idées reçues le vrai du faux

Avant toute chose, en cas de grossesse, il y a des précautions à prendre à l’égard de la litière.

Le bac à litière peut représenter un danger pour le fœtus et peut entraîner des malformations fœtales. En effet, votre chat pourrait être porteur de la toxoplasmose, une infection transmise par un parasite vivant dans la terre et dans les intestins d’animaux, surtout dans ceux du chat.

Mais cela ne signifie pas qu’il faille se débarrasser de l’animal. Je peux vous rassurer tout de suite, vous allez pouvoir continuer de flatter, cajoler et dormir avec votre compagnon à quatre pattes. Il y a des précautions à prendre à l’égard de la litière.

Précautions à prendre

Tout au long de la grossesse, je vous recommande d’éviter de nettoyer ou de changer la litière du chat afin de ne pas être en contact avec les excréments de votre chat.

Si vous habitez seule et que personne ne peut le faire à votre place, munissez-vous de gants de caoutchouc et prenez une attention particulière au lavage des mains suite à cette besogne. Si votre chat va à l’extérieur pour ses besoins et que vous avez un potager, prenez les mêmes précautions pour jardiner (soit les gants et le lavage des mains). Ces précautions doivent être respectées tout au long de la grossesse.

Bonne chance, j’espère que la cigogne vous apportera une bonne nouvelle sous peu.

Quand à la stupide légende voulant que les chats étouffent les bébés, elle est fausse et pourtant refait surface année après année. Ma théorie est qu’il y a bien longtemps, avant que le syndrome de la mort subite du nourrisson ait été identifié, on accusait les chats de la mort inattendue de bébés endormis.

Idée reçue n° 4: Un bac à litière sent toujours mauvaisles 6 idées reçues le vrai du faux

En fait, un bac à litière sentira mauvais si vous ne le nettoyez pas ! Du moment que vous le nettoyez régulièrement, personne n’aura à se boucher le nez pour entrer chez vous.

Si vous vivez en appartement, vous n’aurez pas d’autre choix que de vivre avec une litière dans votre pièce de vie. Malgré tout, on peut néanmoins tenter de camoufler les odeurs de la litière. Cliquez sur ce lien pour découvrir les astuces pour atténuer l’odeur de la litière.

Idée reçue n° 5: Les chats abîment les meubles

Griffage et chat

Il y a du vrai, mais seulement si vous omettez de fournir au chat un griffoir adapté. Je sais que certains d’entre vous vont se dire : « mon voisin a un griffoir mais son chat continue de s’en prendre à son mobilier ». Ma réponse ? Le griffoir n’est pas adapté. Je vous invite à lire l’article suivant pour savoir choisir le griffoir adapté à votre chat du premier coup.

 

Idée reçue n° 6: les chats sont voleurs

les 6 idées reçues le vrai du fauxCette phrase est l’illustration parfaite de l’anthropomorphisme.

De quoi nous parle t’elle ? Du fait que le chat de la maison s’est saisi d’un morceau de viande qui ne lui était pas destiné. C’est un fourbe! Le chat a d’ailleurs attendu que le morceau de viande ne soit plus l’objet de la surveillance de son maître pour s’en saisir.

Dans un monde d’humains, où chacun accepte l’existence de la propriété privée, ça prend tout son sens. Mais dans le monde du chat, ces considérations n’hésitent pas. Rappelons que le chat, même socialisé, garde son instinct de prédateur. Il a senti l’odeur alléchante d’une nourriture potentielle, mais hors de portée, car sous la garde d’un prédateur plus grand et fort que lui.

Quand le maître s’éloigne du morceau de viande,  le chat comprend que la proie est abandonnée (Sans aucun moyen pour lui de savoir que cette absence est temporaire, que le maître conserve l’idée que cette viande reste la sienne). A ce moment, le chat agit selon son « programme » de chat (selon son instinct félin) : il se saisit de la proie et l’emporte plus loin pour la déguster tranquillement.

En savoir plus

Le vol, la propriété, l’absence temporaire, toutes ces notions appartiennent seulement au monde de l’homme. Ils n’ont pas d’existence possible dans le monde du chat.

Le monde du chat se construit autour de ses perceptions physiques et de leurs significations comportementales propres à son « programme initial ». Il voit avec son museau. Le monde est avant tout une très large palette de fragrances très stimulantes pour lui. Il distingue les volumes, les distances à travers ses moustaches, très sensibles au contact. Son ouïe, très fine, guette les grattements et couinements propres à ses petites proies favorites alors qu’il reste plutôt sourd à vos longs discours. Il ne « voit » pas vraiment les objets immobiles et sans odeur, mais le mouvement rapide l’excite au plus haut point.

Dans la même pièce que vous, votre chat vit dans un monde totalement différent du vôtre. Les choses qui sont signifiantes pour lui, une mouche, un rayon de lumière, l’empreinte olfactive de votre semelle qui revient de l’extérieur, n’existe quasiment pas pour vous.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire. Partagez cet article avec vos amis.  Si vous souhaitez aborder un thème particulier, n’hésitez pas à me laisser un email sur contact@esprit-chat.com. Vous pouvez également m’écrire via le formulaire de contact.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *