Sous le signe du lien de Boris Cyrulnik, le livre coup de cœur

Sous le signe du lien

Sous le signe du lien de Boris Cyrulnik est le livre coup de cœur à ne pas manquer.

Ce livre s’adresse à toute personne qui porte un regard global sur la vie, les êtres vivants, les plantes et qui refuse les frontières arbitraires, le monde animal d’un côté et les humains de l’autre.

Boris Cyrulnik aborde la théorie du lien, de l’empreinte et de l’attachement. En fait, il nous donne les clés pour comprendre le développement de l’enfant, le processus de l’attachement mère – enfant et la force du lien « bébé-père-mère ». C’est un livre très accessible et concret, teinté de notes d’humour que je recommande de lire au plus vite. Il y a de nombreux exemples structurés, tous plus intéressants les uns que les autres. Les comparaisons entre le développement animal et humain vous permettra de mieux comprendre votre propre naissance et existence.

Qui est Boris Cyrulnik

Boris CyrulnikBoris Cyrulnik, né le 26 juillet 1937 à Bordeaux, est Neurologue, éthologue et psychiatre français.

Ancien animateur d’un groupe de recherche en éthologie clinique au centre hospitalier de Toulon-La Seyne-sur-Mer et directeur d’enseignement du diplôme universitaire « Clinique de l’attachement et des systèmes familiaux » à l’université du Sud-Toulon-Var, Boris Cyrulnik est surtout connu pour avoir développé le concept de Résilience (renaître de sa souffrance).

Il est membre du comité d’honneur de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD). Boris Cyrulnik est également un homme engagé pour la protection de la nature et des animaux. Ami fidèle de Jane Goodall, il est membre de l’institut Jane Goodall France.

Résumé du livre

Dans ce livre, Boris Cyrulnik s’attache à décrire le lien d’attachement au travers de parallèles entre des observations d’animaux en milieu naturel et des observations cliniques d’êtres humains.

Il démontre au fil des exemples que l’éthologie ne peut plus être dissociée entre le monde animal d’un côté et les humains de l’autre. Les observations du monde animal nous apprennent tant sur nous-mêmes. Ainsi, dans la pratique, l’inceste n’existerait pas dans le monde animal, inhibé par le processus d’attachement. L’empreinte est significative à certains stades de développement et conditionnerait l’orientation sexuelle de l’enfant. Dans son livre, la place du père, tant oubliée, est redéfinie et montre sa complexité et sa dépendance au ressenti de la mère. Dans le monde animal, la pathogénèse (autofécondation des femelles) prend le relais dans de bonnes conditions écologiques. La sexualité est apparue pour amener l’innovation génétique face à des changements environnementaux.

Notre premier grand amour est la mère qui nous donne la vie. L’attachement succède à l’amour. L’enfant désiré est surinvesti de nos fantasmes …

A la lumière de ses études éthologiques et au fil des chapitres, … »comment mettre au monde un père »…, « de l’empreinte amoureuse au tranquille attachement »…., Boris Cyrulnik nous donne les clés pour comprendre le comportement amoureux des humains. Il nous livre de nouvelles interprétations sur les liens naturels qui unissent une famille. On apprend ainsi que l’histoire affective du bébé commence bien avant sa naissance. La force des liens « bébé-père-mère » pèse sur l’individu dès la formation de la cellule embryonnaire et l’influence toute sa vie durant. Boris Cyrulnik nous offre ici la première histoire naturelle de l’attachement.

Conclusion

Cet ouvrage, écrit par un grand Homme de science français, aussi talentueux que modeste, donne une approche peu courante du lien humain, sous le signe de l’éthologie. Ce livre que je recommande donnera du sens à votre vie. L’attachement met l’autre au cœur du vivant. On a besoin de l’autre pour devenir soi.

Si vous avez aimé cet article, likez-le et partagez-le.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *